Parrainage d'étudiants en médecine et paramédicaux (mise à jour sept 2014)
Vous êtes ici : Accueil > Education - Formation > Parrainage étudiants en médecine

Le parrainage concerne des étudiants en médecine et des para-médicaux.

  Il consiste à financer les études de jeunes Agadézien(ne)s qui s'engagent ensuite à exercer plusieurs années dans l'Aïr, leur région d'origine.
La commission médicale de l'association a compris, dès ses premiers séjours sur le terrain, à quel point cette formation est un pilier de l'action humanitaire à long terme.

Le contexte :

Notre projet : prendre en charge les dépenses inhérentes aux études médicales ou para médicales.

Le but est de former des infirmiers, sages-femmes, médecins, dans leur pays et dans leur culture : en effet, si les études en Europe semblent prestigieuses, elles ne sont pas toujours adaptées aux situations que les soignants rencontreront dans leur pratique au Niger.

Les étudiants sélectionnés doivent :
- justifier de bons résultats scolaires,
- être issus d'une famille ne pouvant pas assurer le financement des études à Niamey,
- avoir une bonne conduite,
- offrir les meilleures garanties de respect de l'engagement contractuel souscrit avec les parrains, c'est à dire venir effectuer dans l'Aïr leurs 2 ans de service national puis y exercer 2 années supplémentaires.

Ce projet a permis d'envoyer, dès la rentrée d'octobre 2005, 4 étudiant(e)s à Niamey : un garçon et une fille en médecine et 2 filles dans un institut de formation de techniciennes supérieures de la santé.
La dernière étudiante en médecine parrainée a débuté ses études à la rentrée 2012-2013.

Grâce à la motivation des donateurs, ce projet perdure :
- il s'est un peu modifié en pratique puisque nous avons décidé de financer leur hébergement à Niamey où ils sont regroupés dans des logements plus adaptés.
Ils peuvent s'entraider pour leur travail scolaire et leur vie quotidienne ; même si les conditions sécuritaires ne nous permettent plus de les rencontrer aussi souvent, nous restons en contact et leur faisons parvenir documents scolaires et soutien informatique.
- il s'est élargi à des formations professionnelles complémentaires pour des soignants déjà actifs.
- certaines formations, pour des raisons techniques ou financières (coopération internationale hospitalière), ont été effectuées en France.

Le Doyen de la faculté de médecine, le Ministère de la Santé, la DRSP (Direction Régionale de la Santé Publique) d'Agadez et de Zinder sont bien sûr tenus informés de l'avancement de ce projet et sont partie prenante des affectations.

A ce jour...

Au total, à ce jour, 20 personnes ont bénéficié ou bénéficient de ce parrainage :

Il a permis de donner une formation initiale :

- à 3 techniciennes formées à Niamey, respectivement en épidémiologie, gestion hospitalière, anesthésie,
- à 1 sage femme qui a fait ses études à Agadez.

Il a autorisé un complément de formation :

- pour 2 agents de santé de Tanout qui ont été formés en soins dentaires pour l'un (2 ans à Dakar) et soins ophtalmologiques et chirurgie de la cataracte pour l'autre (2 ans à Dakar puis 1 an au Cameroun) ; une structure de consultation d'ophtalmologie et de chirurgie de la cataracte a ouvert à l'hôpital de Tanout : vous pouvez consulter ici son 1er bilan d'activité.
- 2 infirmiers anesthésistes sont venus se perfectionner pendant 2 mois dans les hôpitaux de Toulouse.
- 2 médecins de Zinder : l'un a obtenu une AFSA (Attestation de Formation Spécialisée Approfondie) d'urologie après un séjour de 6 mois au CHU de Toulouse ; l'autre s'est perfectionné en échographie pédiatrique au CHU de Toulouse.

En ce début d’année 2016, Ahmed Almoctar a soutenu sa thèse de fin d’études médicales : il est maintenant Docteur en Médecine de la faculté de Niamey.

Pour les autres :

  • Zeinabou est major de sa promotion et admise en 3e année de gynéco-obstétrique ; elle a entrepris des démarches pour venir effectuer l’année prochaine un stage validant de 6 mois en France
  • Ounis n’a pas pu trouver les fonds pour aller faire sa spécialisation au Maroc ; il est employé dans une clinique d’Agadez, remplissant ainsi son engagement de travailler 2 ans dans sa région d’origine à la fin de ses études.
  • Alhousseini est admis en 3e année
  • Maimouna en 4e année
  • Adam en 6e année
  • Aicha et Ghaichou en 7e année
  • May Moussa et Riskoua ont validé leurs examens pratiques et préparent leur thèse.
  • Mariama a échoué après un premier redoublement et n’est pas autorisée à poursuivre en médecine ; nous allons l’aider pendant encore 2 ans pour qu’elle devienne technicienne supérieure en chirurgie

Votre participation au parrainage

Elle reste à votre convenance, sachant qu'une année d'études coûte 1200 euros par étudiant et que nous finançons le nombre d'étudiants au prorata de tous les dons reçus.

Pour mettre en concordance les besoins des étudiants et le volume des dons déjà reçus, nous n'avons pas inclus de nouvel étudiant cette année pour pouvoir continuer à aider ceux qui ont choisi une spécialisation.

Elle peut se faire sous forme de :

- souscription annuelle, à renouveler pendant 8 ans pour un étudiant en médecine, en un seul don /an ou
- par prélèvement mensuel. don unique, éventuellement renouvelé selon vos possibilités.

Voir ici

 

  Retour haut de page                                                                             Plan du site
Nous connaitre Santé Éducation / Formation Agriculture Logistique / Maintenance
Zones d'activités
Niger Guinée Mali