Mission multipôles en Guinée - janvier / février 2015
Vous êtes ici : Accueil > Missions > 01 2015 Mission Guinée

Une équipe de l'Association Les Enfants de l'Aïr, composée de 12 personnes

Philippe GRYN, président de l'association, Dr François CHARLES, médecin généraliste, chef de mission, Jean-Luc CHUZEL, chirurgien gynéco-obstétricien, Jean-Paul JOURDE, logisticien, Gilles LUSIVUTTO, électricien, Patrick HUZET, électricien, Pierre MENDIOLA, électricien
Jean-Louis FRAYSSINET, électricien et agriculteur, Jean-Luc BRUEL, électricien et agriculteur, Alain CHIOTASSO, responsable du pôle agriculture, Sylvie GRYN, soutien scolaire, Arlette SYRIES, soutien scolaire,

s'est rendue dans la ville de Siguiri en Haute Guinée.

Cette zone était indemne de cas d'Ebola depuis le 10 février et aucun problème particulier n'a compliqué le séjour.

Les objectifs de la mission, étaient multiples et en premier lieu, la réhabilitation du réseau électrique de l'hôpital de Siguiri, réseau datant de 50 ans et maintes fois "rafistolé" par des mains peu expertes.

Maintenance
En 12 jours, l'équipe technique, en partenariat avec 3 maintenanciers locaux a réalisé un formidable travail :
  • Identification de tous les câbles, bâtiment par bâtiment avec changement des câbles défectueux
  • Recablage total des armoires de distribution dans le local technique
  • Installation de boîtes de dérivation dans les regards et de disjoncteurs
  • Ajout de points d'éclairage dans les services en particulier à la maternité
  • Réparation des matériels médicaux
  • Remise en marche de la pompe qui depuis le forage alimente en eau tous les services.

  Cette réhabilitation s'inscrit dans une convention contractuelle développant un programme de lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile dans le district de Siguiri. Programme officiellement lancé en présence de toutes les autorités le 20 février 2015 et mené par l'ONG Kosimankan dont l'expertise n'est plus à démontrer.
Le partenaire financier, la Société AngloGold Ashanti, outre le financement du programme (2015-2018) a commandé un transformateur qui, dès installé, permettra à tous les services hospitaliers, de bénéficier du courant 24h/24, de l'eau à tous les robinets et d'avoir à disposition une équipe de maintenanciers capables de procéder à l'entretien et aux réparations des installations. Cet établissement sera le premier hôpital guinéen à avoir ses potentialités.
De son côté le Dr Chuzel a réalisé une mission exploratoire pour la prise en charge des femmes fistuleuses dont le sort physique et social est dramatique. Un réseau de recrutement de ces femmes souvent cachées a été mis en place et les modalités pratiques de prise en charge définies.

Agriculture

  Reprise du projet de la ferme démonstrative de riziculture à Siguiri qui a nécessité plusieurs réunions fructueuses avec les Directions Préfectorales et Régionales de l’Agriculture, les techniciens, l'ONG guinéenne Héré, spécialisée dans l'agriculture et l'ONG Aguissa, compétente dans la transformation et la vente du riz. Les choses avancent, ils vont tous travailler ensemble pour trouver d’autres financements et aider à finaliser le projet.


  Nos agriculteurs ont rencontré  les femmes maraichères de Kankan qui leur ont remis, comme prévu, le remboursement de la première partie du microcrédit.
Ils ont pu constater avec une grande satisfaction que la clôture du jardin de 3ha est entièrement terminée.

La convivialité était bien-sûr au rendez-vous puisqu’elles ont organisé en leur honneur de belles festivités en présence de nombreuses autorités.
Ils se sont ensuite rendu à Siguiri  pour visiter une ferme d'élevage de bovins et étudier la faisabilité de divers projets agricoles. Puis ils sont allés visiter les jardins (8 Ha) du village de TIGUIBIRI qui est en parti dans le périmètre de la ferme. Ils ont pu constater que tout le matériel envoyé dans le container et testé dans les champs, sera vraiment utile et surtout facilitera le travail des agriculteurs locaux. Les outils livrés l'année précédente sont rangés et bien entretenus.

Éducation

 

Quant aux membres du secteur scolaire elles ont pu avoir des échanges intéressants pour l’avenir, elles ont visité des Centres NAFA, centres permettant à des jeunes filles qui ont quitté l’école à un jeune âge ou qui n’y sont jamais allées pendant leur enfance, de recevoir un enseignement élémentaire et d’acquérir des connaissances professionnelles. Des échanges intéressants ont eu lieu aussi pour envisager les modalités d'aide au centre des femmes travailleuses.
  Retour haut de page                                                                             Plan du site
Nous connaitre Santé Éducation / Formation Agriculture Logistique / Maintenance
Zones d'activités
Niger Guinée Mali