Mission pluridisciplinaire du 16 janvier au 12 février 2016
Vous êtes ici : Accueil > Missions > 01 2016 Missions pluridisciplinaires en Guinée

Deux équipes se sont succédées dans ce mois écoulé ; celle de février venant remplacer la mission reportée de novembre 2015.

Composition

Du 16 au 31 janvier :

Du 30 janvier au 14 février :

Electricité à Siguiri


La grande nouvelle reste la présence de l'électricité et de l'eau aux robinets 24h/24 dans tous les bâtiments de l'hôpital de Siguiri, ce qui change totalement les pratiques, les nettoyages, et le confort des patients.
Une grande cérémonie officielle haute en musique, danses, discours a inauguré les installations.

ACTIVITES

Pôle santé


Une grande partie des formations assurées dans le domaine de la santé s'inscrivent dans un partenariat avec l'Agence Technique Expertise France, mandatée par le Ministère des Affaires Etrangères français, pour renforcer les capacités des hôpitaux régionaux de Guinée dans le contexte post Ebola. Notre ONG a été choisie pour assurer l'amélioration de l'hygiène hospitalière et la prévention et le contrôle des infections à Kankan et à Siguiri.

Dès le mois d'octobre 2015, trois formations hygiène avaient été programmées et préparées pour janvier 2016 en étroite collaboration avec les staffs médicaux guinéens pour les personnels des 2 hôpitaux et les 130 chefs de poste des deux districts.

A notre arrivée et pendant tout le séjour, l'ONG américaine HKI a réquisitionné toutes les salles des hôpitaux et des directions régionales et préfectorales de la santé pour former tous les personnels de la santé de la région sur la conduite à tenir face à un cas d'Ebola (soit 2 ans après le début de l'épidémie).

Ils ont siphonné tous les médecins hospitaliers soit comme formateurs soit comme apprenants, réquisitionné les chefs de centre et de poste pendant une à deux semaines désorganisant le fonctionnement des structures de soins. Mais les défraiements offerts (1/2 salaire mensuel par jour) sont un argument imparable d'assiduité. Aucune supervision évaluative n'est prévue.

Après avoir cherché et trouvé des salles réduites et inconfortables, nous avons pu toutefois proposer les formations suivantes dans les deux hôpitaux et dans les centres de santé :
- les règles de bonne utilisation des antiseptiques : 82 apprenants
- la sécurité des soins en chirurgie avec prise en charge du patient : 105 personnels ont participé
- les soins obstétricaux et néonatals d'urgence : 97 personnels des maternités et des services de  pédiatrie

Au total ce sont 284 professionnels de santé qui ont assisté à ces sessions suivies d’une évaluation des acquis dans les services en particulier observer la prise des paramètres et la tenue du dossier (formation d'octobre 2015)

La formation des 70 chefs de poste de Siguiri a été annulée faute de salle disponible.
A Kankan seuls 44 chefs sur 60 ont pu se libérer et assister à la formation.

Mise en place des comités d'hygiène dans chaque établissement et des référents hygiène dans chaque service des 2 hôpitaux 

Une mission exploratoire a eu lieu en vu de  la création d'un service médical d'urgence afin d'aller chercher les accidentés de la voie publique dans les meilleures conditions.
Multiples réunions avec toutes les autorités pour définir un cahier des charges.
Ce projet a reçu une approbation et une adhésion totales ; des groupes de travail ont été créés pour formuler des propositions concrètes dans les semaines à venir et trouver les financements nécessaires.

A Siguiri : dans le cadre du programme de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale financé par la Société AngloGoldAshanti, apport d'un échographe neuf et formation de 3 médecins, 4 sages femmes et 2 infirmières faisant fonction de sages-femmes à l'échographie obstétricale pendant les deux semaines de février.
Le compagnonnage entre confrères a continué en chirurgie, pédiatrie et aux urgences, tant à Kankan qu’à Siguiri.

Une mission d'ethnobotanique médicinale a été menée par le Dr François BOUDINET : il a pu rencontrer des accoucheuses villageoises en brousse, les professeurs de botanique de l'Université, et un tradipraticien.
De plus il a constitué un herbier des plantes citées par ses interlocuteurs avec leur nom en Malinké, leur usage traditionnel et leurs propriétés pharmacologiques.

Il s'agissait particulièrement de récolter des informations sur les plantes utilisées par les femmes pendant la grossesse, avant, pendant et après l'accouchement.

La Guinée est, après Madagascar, le pays dont la flore est la plus variée

Enfin des entretiens se sont déroulés avec les délégués régionaux de l'Unicef et de l'OMS dans le but de coordonner les activités et de trouver des financements pour nos projets.

 

 

Pôle agriculture


Réunion avec les partenaires du projet Siguiri
Deux réunions ont eu lieu avec M. Abdoulaye MAGASSOUBA, DPA, et le coordonnateur de l'ONG HERE, les différents chefs de service de la DPA, un ingénieur du génie rural. Réunions de travail pour apporter les modifications au projet (extension de la surface cultivable à 150 ha) afin de le remettre au Ministère du Plan.

Réception par le groupement des femmes maraichères de Bordo
Elles nous attendaient en dansant dans le jardin de 3 ha ; ce qui nous a permis de constater que la clôture est toujours solide, que l'eau des puits est déjà basse mais que les parcelles sont en culture.

 

Informatique


Formation en bureautique des surveillants de l’HRK 


Attendue, cette formation assurée par Corinne SCHIEVENE, s’est très bien déroulée.  11 surveillants ont été sélectionnés : 3 hommes et 8 femmes à raison de 2 sessions par jour pendant 10 jours. La persévérance des apprenants qui arrivaient parfois plus tôt ou repartaient plus tard était un signe fort de leur motivation. La délivrance d’une attestation de formation a été un moment de grande fierté pour ces personnels de toute évidence peu habitués à la reconnaissance et aux félicitations. Cette formation avait pour objectif la prise en main de l'outil informatique et l'utilisation d'un tableur afin de faciliter la saisie des données d'activités et épidémiologiques des services. Elle s'est déroulée dans une salle dédiée où les informaticiens de l'association ont installé en octobre 2015, 6 postes informatiques.
La Direction de HRK a insisté sur son souhait de voir continuer ces formations lors de prochaines missions pour les médecins et les surveillants suppléants.

Formation en bureautique des enseignants de lycée


Cette formation, prévue dans le cadre de nos conventions d’aide aux lycées de Kankan, faisait suite à celle initiée lors de la mission d’octobre 2015.
Un test de connaissances a permis de déceler 2 niveaux. Deux formateurs se sont donc répartis les 2 groupes d’élèves. Les cours, qui ont été regroupés au Lycée 3 avril, se sont déroulés là aussi dans une ambiance très studieuse avec des élèves très motivés, désireux d’apprendre et donc très assidus.
Dommage que, hormis le groupe électrogène qui a très bien fonctionné, il ait fallu faire face au manque d’entretien du matériel informatique qui a quelque peu ralenti le déroulement des cours.

Là aussi, une remise des attestations de formation a été officiellement organisée en fin de stage, en présence des représentants des Enfants de l'Aïr, du DPE et ses adjoints, de tous les proviseurs et également de journalistes.

En complément de la formation bureautique, une partie de cette mission avait aussi pour but de  vérifier l’état et le fonctionnement du stock des pièces détachées informatiques remis par les Enfants de l'Aïr,  ainsi que l’état d’avancement de la mise en place des centres informatiques EDA et de leurs COGES.
Seuls 2 centres informatiques étant à peu près opérationnels à ce jour, cela a mis en évidence la nécessité de redéfinir pour l’avenir les liens et les tâches de tous les interlocuteurs impliqués dans ce projet.

Université


Ces formations ont lieu dans le cadre de la convention liant l’Université Julius Nyéréré de Kankan à l’Université de Lorraine et l’ONG « Les Enfants de l’Aïr ».
Pendant 30 jours, les 3 formateurs présents ont eu à s'occuper de 3 cohortes d'enseignants (60 au total) qui à la fin de la formation doivent savoir utiliser la plateforme Moodle avec des droits enseignants, concevoir des ressources et un parcours pédagogique numérique. La formation comporte 5 jours de formation en présentiel suivi d’un projet personnel portant sur un enseignement réel à mettre à disposition sur la plateforme. En juin, les projets retenus pour certification donneront lieu à une soutenance individuelle.

 

  Retour haut de page                                                                             Plan du site
Nous connaitre Santé Éducation / Formation Agriculture Logistique / Maintenance
Zones d'activités
Niger Guinée Mali