N° 001 - Octobre 2006

Pour nous rejoindre et adhérer à l'association Les Enfants de l'Aïr Cliquer ici

Née en 2000, l'Association à but humanitaire "Les Enfants de l'Aïr" regroupe femmes et hommes issus d'horizons socio-professionnels très divers et compte à ce jour plus de 400 membres en France et à l'étranger.
De Montauban, en Tarn-et-Garonne, les Enfants de l'Aïr réussissent au fil des ans, à initier et suivre, en collaboration avec leurs amis responsables nigériens, des projets de développement totalement adaptés à leur mode de vie.
Le but : apporter aide et soutien sanitaire, médical, scolaire, économique et agro-alimentaire aux populations de la région d'Agadez (Niger) qui souffrent du plus grand dénuement, en organisant de manière entièrement bénévole plusieurs fois par an des missions sur place et en restant tout au long de l'année en contact permanent avec les responsables locaux territoriaux afin de pouvoir répondre de façon simple, efficace et pragmatique à leurs demandes.

la lettre des Enfants de l'Aïr
Dans un souci permanent de transparence et d'information, le Bureau de l'association a souhaité la mise en place d'un moyen de communication moderne au travers de cette Lettre qui vient compléter le site internet.
Elle portera à votre connaissance, de manière régulière et succinte, mais sans périodicité convenue, les évolutions de l'association, ses projets, ses missions.


Bien évidemment nous souhaitons au contraire faire encore mieux connaitre Les enfants de l'Aïr et nous vous invitons à inscrire (gratuitement) à cette liste de diffusion, vos parents et amis, un lien étant prévu à cet effet sur la page d'accueil du site.

cliquer ici pour un accès direct à la page d'inscription

23 octobre 2006 :
encore un convoi pour Agadez et sa région ....

34 bénévoles de L'association « les Enfants de l'Aïr », 4 élèves et 2 accompagnants de la MFR d'Escatalens, prendront la route le 23 octobre avec le convoi de camions qui les conduira de la France jusqu'au Niger. Ces camions permettront d'apporter le matériel nécessaire à l'initiation et à la poursuite des différents projets qu'elle a élaborés en collaboration avec ses partenaires nigériens...
(Voir ci-dessous)

Ce convoi annuel n'est qu'un moyen logistique pour permettre le déroulement d'actions orientées vers l'aide à la formation et au développement durable dans tous les domaines : il sera donc à l'avenir d'un volume strictement limité aux besoins définis par les projets en cours et ne contiendra que les matériels que l'on ne peut pas se procurer facilement au Niger.
Par ailleurs, il est envisagé d'effectuer désormais deux convois annuels, au lieu d'un, réduisant ainsi le nombre de camions à déplacer.
Autre changement : le parcours suivi par les cinq premiers convois (Tunisie, Lybie, Grand Ténéré) est abandonné au profit d'un trajet beaucoup plus direct par l'Algérie. Le gain de temps est significatif puisqu'une dizaine de jours devraient suffire, au lieu des 18 nécessaires aux convois précédents.

Le départ aura lieu le lundi 23 octobre à 10 heures, sur le parking de Leclerc (Sapiac), un de nos partenaires logistiques. L'embarquement sur le ferry se fera au port de la Joliette, à Marseille, le mardi 24 à 11 heures Après 24 heures de traversée, ce sera le début du périple routier le long des routes algériennes, d'Alger à In Guezzam (poste frontière) en passant par Tamanrasset.

Comme chaque année, vous pourrez suivre l'avancée du convoi au jour le jour sur notre site internet 

www.enfants-air.com

Les projets 2006/2007

Commission scolarité-femmes

L’année 2007 verra la mise en place d’un projet «phare» et fédérateur au sein des différentes commissions de notre association :

la création de cantines scolaires.

Les populations concernées se trouvent à plusieurs heures de piste de tout centre d’approvisionnement, dans des zones très arides et particulièrement isolées.
À terme, 24 villages répartis sur quatre zones sont retenus pour cette action, ce qui représente environ 2400 enfants scolarisés. La mise en œuvre de ce projet se déclinera sur 3 ans, avec la création de deux cantines par an sur chacune des quatre zones, il s’agit de :
• Créer les infrastructures nécessaires au fonctionnement des cantines scolaires.
• Alimenter la cantine en céréales et compléments alimentaires durant la période de mise en autonomie.
• Mettre en place dans chaque école un jardin maraîcher.
• Apporter dans chaque école un troupeau de chèvres.

Le but de ce projet :
• Assurer au minimum un repas équilibré et complet aux enfants scolarisés.
• Pallier aux carences alimentaires des enfants dans les zones les plus démunies.
• Attirer le plus grand nombre d’enfants dans les écoles (Niger : 20% d’enfants scolarisés)
• Permettre ainsi un suivi médical sur une plus grande partie de la population enfantine.
La commission amorcera donc ce projet dès le mois de novembre 2006 avec la création de deux cantines scolaires dans les villages d’Atakaki et d’Assakamour, tous deux situés au Nord-Est d’Agadez. Ces deux villages retenus pour ce projet, l’ont été selon divers critères et notamment sur la motivation des parents d’élèves à s’impliquer dans sa réalisation.

Nous remercions la Société EMERAUDE qui nous a permis, par son soutien financier, de démarrer ce projet et toutes les personnes qui ont tout de suite adhéré au projet par leurs dons spontanés. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.... quand on sait qu'il suffit de 30 euros par an pour nourrir un enfant durant toute son année scolaire !!

Deux membres de notre association se sont impliqués en partenariat avec le GREF (Groupement des retraités éducateurs sans frontière) et l’ONG Hed Tamat dans un programme d’alphabétisation destiné aux associations de femmes d’Agadez et à l’association des handicapés d’Agadez.
Ce projet a pour but de dispenser une méthode d’alphabétisation à de futurs enseignants qui seront chargés à l’issue de cette formation de transmettre leurs connaissances à des femmes et enfants analphabètes.

Projet Plan anti-paludisme avec Natexis Banque Populaire

Moustiquaires
fournitures aux C.S.I de Ingall, Tin Telloust, Tabelot et Agadez Commune. Il s’agit de moustiquaires longue durée d’action (3 ans). Nos équipes sur place seront chargées de les convoyer et de participer à la distribution gratuite avec les responsables des C.S.I.Médicaments antipaludéens
- doter les 26 C.S.I en Chloroquine et en Sels de Quinine injectables;
- doter les sites choisis de microscope solaire et parfaire la formation des infirmiers
Lutte en amont contre le paludisme
- Ramassage et recyclage des sacs plastiques
- Traitement des eaux usées et des nappes d’eau contre les larves d’anophèle.

Extension du CSI de Talat avec la Fondation Pierre Fabre

- Construction d’une maternité en dur, avec une salle d’accouchement et une salle de suite de couches, au C.S.I de Talat (situé à 150 kms à l’est d’Agadez), équipée de l’énergie solaire pour fournir la lumière et l’alimentation électrique (stérilisateurs, frigos), dotée d’un puits et d’une adduction d’eau, d’un incinérateur et de latrines.
- assurer la maintenance de ces installations,
- veiller au paiement du salaire de la sage-femme afin de la fidéliser.
Une commission composée de membres de l’association et de la fondation Pierre Fabre, en liaison constante avec les autorités régionales de la santé d’Agadez, va élaborer un projet dans ce sens dans les mois qui viennent.

Partenariat Mécenat Sanofi-Aventis

Les précieux conseils obtenus auprès des différents acteurs de la santé nigériens ainsi que notre modeste expérience de la pratique des infirmiers des C.S.I orientent l’utilisation de la dotation de ce mécénat en 2006 vers la formation.

- formation théorique en étant partenaire de sessions organisées par les tutelles ; session se déroulant à Agadez sur plusieurs jours et sur un thème bien précis.- formation pratique sous forme de compagnonnage dans les C.S.I avec l’envoi :
a) d’un médecin généraliste, rompu au protocole Stratégies Plaintes et Traitements utilisé par les infirmiers pour leur démarche clinique et thérapeutique, et servant de médecin référent en cas de cas cliniques complexes (précision de l’interrogatoire, examen complet du patient, orientations diagnostiques)
b) d’un médecin à orientation gynéco-obstétrique ou d’une sage-femme pour la formation du personnel de la maternité.
c) d’un chirurgien dentiste pour soins et formation bucco-dentaire
d) d’une équipe ophtalmo pour dépistage des troubles de la vue, distribution de lunettes appropriées, recrutement des cas de cataracte à envoyer aux équipes d’Agadez
e) d’une infirmière pour remettre à niveau les connaissances et travailler sur les paramètres de l’hygiène.
f) d’un technicien en mécanique et bricolage pour former le personnel du C.S.I et du village à la réparation des machines, matériels et outils.
Ce compagnonnage nécessite donc la location de véhicules, de guides-chauffeurs-traducteurs, ce qui au Niger représente un lourd budget mais à terme il est le meilleur outil pour l’amélioration de la situation sanitaire de la population.

- achat de documents tels que les éditions annuelles du guide de l’infirmier africain très apprécié par les infirmiers qui restent très isolés de la formation complémentaire.

Commission informatique

Cette année la commission informatique, toujours en partenariat avec la Fondation STERIA, va équiper le lycée  DAGMANET  d’une salle informatique et organisera des modules de formation au sein de l’établissement, Formations destinées aux enseignants et aux étudiants. Une opération identique menée en 2005 dans un autre lycée d’Agadez avait rencontré un vif intérêt de la part des personnes bénéficiaires.
Début 2007, une équipe repartira pour faire le suivi des actions menées précédemment et pour vérifier le bon usage et fonctionnement des salles informatiques installées dans les établissements de Tagama et Dagmanet.

Partenariat I.U.T PAUL SABATIER

Les enseignants et élèves de cet Institut Universitaire Technologique nous ont proposé leur concours dans le cadre de Développement de projets technologiques adaptés.
- Réalisation d’une valise électrique solaire utilisée en brousse pour nos dentistes.
- Electrification de dispensaire et d’école à partir d’éoliennes.
- Développement du moteur à eau.
La « section maintenance » de l’institut universitaire s’est proposée de prendre en charge les révisions et réparations de matériel électrique ou électronique que l’association doit amener au Niger. (Ex : échographe)